15/08/2017

Scooters sur les voies de bus – exemple emblématique d’une politique du passé

Après une première annonce fracassante en avril 2016 pour l’ouverture de 6 tronçons de voies de bus à la circulation des deux-roues motorisés, le DETA remet ça cet été avec un unique tronçon.

Lire la suite

16:44 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

Traversée du lac – des millions jetés par dessus bord...et ce n’est qu’un début

Le 27 juillet dernier, le Conseil d’Etat genevois a adopté une première tranche d’un crédit global de 24,6 millions d’études d’avant-projet de la traversée du lac.

Opposées à ce projet titanesque et dont l’utilité n’a pas encore pu être démontrée, l’ATE, actif-trafiC et ProVélo ont dénoncé lors d’une conférence de presse le 8 août dernier, une pratique antidémocratique du Conseil d’État.

 

 

Lire la suite

09:59 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/06/2017

Deux-roues : promouvons ceux qui profitent à tout le monde !

Depuis l’arrivée de Luc Barthassat au Conseil d’Etat, on assiste à une promotion assumée et revendiquée de l’utilisation des deux-roues motorisés par les autorités, avec des conséquences pour la santé, la sécurité et le cadre de vie des habitants. L’ATE dresse un bilan contrasté d’une action politique dommageable à long terme.

Lire la suite

12:02 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

16/06/2017

Interfaces des futures gares CEVA

En mai 2014, notre groupe de travail Transports publics a produit un rapport sur la qualité des futures gares (interfaces) du CEVA (à lire sur notre site internet).

Plusieurs problèmes y étaient identifiés, en particulier pour les gares de Lancy Pont-Rouge (distance trop importante entre le train et le tram, absence de passage sous-voie piétons d’un côté de la route, partage de voie de circulation entre les transports publics et le trafic privé sous le pont) et Chêne-Bourg (suppression de la « boucle » du tram entrainant une distance trop grande entre le train et le tram et une impossibilité pour les trams de pouvoir rebrousser chemin en cas de problème sur le réseau).

L'ATE avait rencontré les deux Conseillers d’État en charge du dossier, Antonio Hodgers et Luc Bartassat et obtenu un passage sous-voies piétons à la gare de Lancy Pont-Rouge. Malgré de nombreuses redites, les autres revendications n’ont pas été entendues, essentiellement pour des raisons techniques.

Ces dernières ont toutefois été confirmées récemment par le rapport de Laboratoire de sociologie urbaine de l’EPFL réalisé sur mandat de la Cour des Comptes et publié le 7 mars dernier. Le rapport relève la distance importante avec l’arrêt de tram 15 et les accès à la gare pour la gare de Lancy-Pont-Rouge ; la réalisation d’un passage sous-terrain supplémentaire du coté sud du passage routier sous-voie, demandée et obtenue par l’ATE, était un minimum pour assurer un déplacement sûr des piétons et des cyclistes. Pour le laboratoire de Vincent Kaufmann, ce problème aurait dû être réglé en amont et représente le minimum réalisable, le mieux ayant été l’élargissement du passage sous-voie. Pour la halte de Chêne-Bourg, la distance très importante entre l’arrêt du tram 12 et la halte avait déjà été signalée.

Nous continuons à suivre le dossier de manière assidue et espérons que les services concernés prendront au sérieux les recommandations d’un laboratoire d’expert. La qualité du futur RER en dépend.

10:18 Publié dans transports publics | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

21/05/2017

Votations du 21 mai – tarifs TPG L'ATE regrette un vote qui va à l’encontre des intérêts des usagers

L’ATE regrette le résultat de la votation de ce jour qui risque d’entraîner de nouvelles baisses de l’offre des transports publics à Genève, alors que celle-ci accuse une réduction de 5% depuis trois ans. Les votants ont exprimé à trois reprises leur souhait de maintenir des tarifs très bas, sans comparaison avec le reste de la Suisse, mais il serait erroné d’en déduire que la population souhaite le démantèlement de l’offre des TPG.

C’est au contraire une preuve de l’attachement de la population à des transports publics de qualité et accessibles à tous, et nous demandons que des budgets soient immédiatement alloués pour reprendre le développement de l’offre, accompagner l’arrivée du CEVA et permettre aux habitants de la région de bénéficier d’alternatives efficaces à la mobilité motorisée.

Lire la suite

15:52 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

06/04/2017

Route des Nations: recours retiré

Hier, l’ATE ainsi que les associations de riverains du Grand-Saconnex ont retiré leur recours contre l’autorisation de construire de la route des Nations.

Nous continuons à penser que construire une nouvelle pénétrante pour le trafic motorisé individuel est une aberration à notre époque, incitant à l’utilisation de la voiture pour se rendre au travail, dans le secteur des organisations internationales et au-delà.

Cette nouvelle route implique également des coûts pharaoniques : environ 200 millions de francs, sans oublier les coûts d’exploitation qui reviendront chaque année. Dans le contexte actuel, il nous semble y avoir d’autres priorités pour répondre aux enjeux environnementaux, en matière de mobilité ou de rénovation des bâtiments.

Malheureusement, le paquet ficelé ayant court-circuité le processus démocratique en empêchant le referendum, la voie juridique était la seule restante et nous l’avons donc utilisée pour obliger à un débat sur le fond du problème : ne pas générer de trafic et de nuisances supplémentaires alors que les normes de bruit et de pollution de l’air sont déjà régulièrement dépassées et le réseau routier saturé.

Dans cette optique, nous avons demandé et obtenu des garanties quant à des mesures d’accompagnement limitant l’augmentation du trafic : mesures d’aménagement pour éviter le trafic de transit dans le village du Grand-Saconnex et déclassement de la route de Ferney pour ne pas se retrouver avec deux pénétrantes vers le centre-ville.

Nous retirons notre recours suite à l’obtention de ces garanties, mais restons préoccupés par le dépassement des normes de bruit et de pollution et suivront attentivement la mise en œuvre des mesures annoncées, notamment à la route de Ferney, avec des aménagements adéquats pour les modes doux et la bonne implantation du futur tramway.

09:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/03/2017

Assemblée générale: nouvelle présidence, renouvellement du Comité et débat sur l'aéroport

Les quelque 5500 membres de la section genevoise de l’ATE étaient conviés mardi soir à l’Assemblée générale ordinaire de l’association. Après l’adoption unanime de tous les documents présentés, les membres présents ont procédé à l’élection de la présidence et du Comité.

En fonction depuis avril 2011, Thomas Wenger, conformément à nos statuts, quitte la présidence après 3 mandats. C’est Lisa Mazzone, Vice-présidente de notre section depuis 2015, qui lui succède.

Le Comité a également été renouvelé, avec quelques départs et plusieurs nouvelles personnes qui viendront renforcer une équipe riche en compétences : Jean Berthet, Didier Bonny, Léo Bouvier, Derek Christie, Corinne Chao Blanco, Denis Chiaradonna, Christian Hauri, Caroline Marti, Emilie Roux, Carlo Russi, Pascal Sauvain, Sylvain Thévoz, Pascal Vuichard, Thomas Wenger, Christian Zaugg.

Suite à la partie statutaire, a eu lieu un débat sur le thème : « 25 millions de passagers à l'aéroport de Genève : est-ce bien raisonnable ? »

Avec :

Monsieur André Schneider, Directeur général de l'Aéroport international de Genève

Madame Lisa Mazzone, Présidente de la Coordination régionale pour un aéroport de Genève urbain (CARPE), Vice-présidente ATE Genève, Conseillère nationale

Monsieur Jean-François Bouvier, Président de l'Association des intérêts de Vernier Village (AIVV)

et modéré par Monsieur Dejan Nikolic, journaliste au journal Le Temps.

L’ATE se réjouit de la qualité du débat sur un sujet complexe qui sort de l’ombre pour devenir public. Cela a été rendu possible par l’Initiative pour un pilotage démocratique de l’aéroport de Genève, déposée le 15 décembre dernier et portée par une vingtaine d’associations dont l’ATE. Nous suivrons avec attention l’évolution de ce dossier en 2017.

En 2017, nous déploierons également la 2e phase de notre campagne « Vélo électrique ou scooter, vous vous posez la question ? » qui présente de manière ludique les avantages du vélo électrique par rapport au 2-roues motorisé comme alternative à la voiture en ville.

10:42 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/03/2017

L’ATE partage les conclusions du rapport de la Cour des comptes sur la politique de mobilité douce de l’État de Genève

L’ATE se réjouit des conclusions du rapport qui rejoignent ses revendications.

Lire la suite

19:00 Publié dans mobilité douce | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/01/2017

Le comité genevois NON au FORTA dénonce une propagande qui manipule le débat démocratique

Hier, la Tribune de Genève, ainsi que le 24 Heures ont fait paraître un supplément de 8 pages au sujet de FORTA, objet soumis au verdict populaire le 12 février. Avec la mention « Supplément réalisé en collaboration avec les cantons de Genève et de Vaud » mais aucune indication de son caractère publicitaire, ce supplément est un outil de propagande sur un sujet de votation populaire et pose des questions préoccupantes sur la transparence du débat démocratique et l'indépendance des médias.

 

Lire la suite

15:57 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/12/2016

Pas de nouvelle pénétrante routière sans mesures d’accompagnement

Le 15 septembre dernier, l'ATE, les associations « RADAR », « Pour une mobilité Responsable » et des habitants du Grand Saconnex ont déposé un recours contre l'autorisation de construire de la route des Nations. Les recourants estiment en effet qu'en l'état, le projet n'est pas conforme à l'Ordonnance sur la protection contre le bruit et l'Ordonnance sur la protection de l'air.

 

Lire la suite

10:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/11/2016

Aéroport de Genève : une initiative pour un équilibre durable entre intérêts économiques et protection de la santé de la population et de l’environnement.

Prévision 2030: 25 millions de passagers. 650 vols par jour, un avion toutes les 90 secondes, 18h/24.

Pour un aéroport qui respecte le sommeil des habitants et pour que le bruit et la pollution ne décollent pas ! Signez l'initiative à télécharger sur www.initiative-aeroport.ch

Merci de renvoyer les feuilles, sans les déchirer et même incomplète au plus tard le 1er décembre.

Lire la suite

10:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/06/2016

L'ATE déplore l'acceptation du principe d’une traversée autoroutière du lac mais salue le très bon résultat du contreprojet

L'ATE déplore l'acceptation du principe d’une traversée autoroutière du lac
mais salue le très bon résultat du contreprojet : certains compromis se
dégagent notamment sur la priorité à accorder aux transports publics et à
la mobilité douce dans les centres urbains.

Lire la suite

12:00 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

17/05/2016

Traversée du lac : NON à un projet destructeur, inutile et au coût exorbitant !

Jeudi 12 mai, le comité associatif « NON à la traversée du lac » tenait une conférence de presse.

En introduction, Thomas Wenger (ATE) relève que le Canton n'a pas pas le premier franc du financement : au bas mot 5 milliards, soit la prolongation de 15 lignes de tramway ou la rénovation de 50 cycles d'orientation ! Les deux pistes évoquées sont un paiement de la Confédération, qui est exclu pour le moment et un partenariat public-privé qui augmentera au final la facture du Canton de plusieurs milliards et présente des risques inacceptables.

Sur le plan de la mobilité, Thibault Schneeberger (actif-trafiC) rappelle que la construction de nouvelles routes ne participe pas à fluidifier le trafic mais à l'augmenter ! De nombreux exemples le montrent, parmi lesquels celle de l'autoroute d'Annecy : quelques années après la mise en service, alors que le but était de décharger la route de Cruseilles, cette dernière est de nouveau aussi saturée qu'avant, et l'autoroute est bien fréquentée : le trafic global a largement augmenté.

De plus, l'argument des initiant selon lequel la traversée permettrait de réduire massivement le trafic au centre-ville est une hypocrisie ! La plupart des emplois et activités étant concentrés en ville, une grande partie des trajets continueront d'en partir et d'y aboutir. Plutôt que de tout miser sur unique projet hors de prix, agissons directement en ville. Valérie de Roguin (ATE) : « Les solutions existent : le RER Léman Express dès 2019, la prolongation des lignes de tramways qui sont au programme, le renforcement du réseau TPG et en particulier les lignes transfrontalières, la construction de P+R en périphérie, le développement du covoiturage et de la mobilité douce. »

Sur le plan environnemental, outre les nuisances liées au surcroît de trafic (pollution de l'air et bruit) et l'impact sur le paysage du pont, le projet impliquerait des kilomètres d'autoroute traversant des écosystèmes précieux et fragiles, dont la réserve de la Pointe-à-la-bise, seule réserve naturelle lacustre du canton. François Dunant (ProNatura) : « La rive gauche du lac est un des poumon vert du canton et comprend plusieurs zones d'importance nationale et une d'importance internationale pour diverses espèces animales ». Pour les habitants, c'est un secteur très important pour les loisirs, la détente, le sport, proche de la ville. Le chantier d'un tel ouvrage impliquerait la disparition 50 hectares de terres agricoles pendant une dizaine d'années et une dizaine définitivement perdus. « C'est encore 3.5 millions de m 3 de gravats à évacuer, que l'on ne sait pas où mettre. » complète Jean-Pascal Gillig (WWF).

En conclusion, nous invitons les citoyens à faire un choix responsable et dire NON à la traversée du lac le 5 juin ! Evitons à Genève un désastre financier, environnemental et paysager qui ne résoudra pas les problèmes de mobilité.

08:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/04/2016

Assemblée générale de l'ATE et votations du 5 juin : Oui à une mobilité durable et Non à une traversée du lac dépassée et hors de prix

Les 5500 membres de la section genevoise de l'ATE étaient conviés hier soir à l'Assemblée générale ordinaire de l'association. Après une adoption unanime de tous les documents présentés, les membres présents ont pris position sur les objets de votation du 5 juin :

  • Initiative « Pour des transports publics plus rapides » (IN154)

  • « Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée » (Contre-projet à l’IN 154) (PL11769)

  • Question subsidiaire

  • Initiative « Oui à la grande traversée du lac » (IN157)

 

Lire la suite

12:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/03/2016

Assemblée générale ordinaire le 4 avril

L'Assemblée générale de l'ATE Genève aura lieu le lundi 4 avril à 19h à l'Université ouvrière genevoise, place des Grottes 3.

1. Partie statutaire

a) Approbation du PV de l’Assemblée générale du 31 mars 2015

b) Présentation et adoption du rapport d’activités 2015

c) Présentation et adoption des comptes 2015 et du rapport des vérificatrices

d) Présentation et adoption du programme d’activités 2016

e) Présentation et adoption du budget 2016

f) Élections : - des délégué-e-s pour l’Assemblée des délégué-e-s du 25 juin 2016 à Brugg

                     - des vérificateur-trice-s de comptes

g) Propositions individuelles (à adresser par écrit au secrétariat le 17 mars au plus tard)

h) Divers

 

2. Prises de position sur les objets de votation « mobilité » du 5 juin 2016 - 20h

a) Initiative « Pour des transports publics plus rapides » (IN154) - présentation

b) « Loi pour une mobilité cohérente et équilibrée » (Contreprojet à l’IN 154) (PL11769) - présentation

c) Question subsidiaire

d) Débat avec :

  • Madame Caroline Marti, Députée, Parti socialiste

  • Monsieur Thibault Schneeberger, membre de SolidaritéS

e) Vote sur les trois objets

f) Initiative « Oui à la grande traversée du lac » (IN157) – présentation, débat et vote - 21h15

Intervenant-e-s au débat :

  • Monsieur Daniel Zaugg, Député, Parti libéral-radical

  • Monsieur Mathias Buschbeck, Député, Les Verts

Les débats seront modérés par Monsieur Eric Lecoultre, journaliste au journal Le Courrier.

L'assemblée sera suivie d'un apéritif convivial.


Au plaisir de vous y rencontrer. Accès limité aux membres.

09:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/03/2016

Autre Salon - l'ATE teste les feux piétons de la Servette

photo 1.jpgVendredi 11 mars, a eu lieu la 1ère "course de carrefour" organisée par l'ATE à la Servette. Une quinzaine de participants ont fait à pied le tour des carrefour Hoffmann/Servette et Hoffmann/Grand-Pré, une fois dans un sens, une fois dans l'autre, en chronométrant le temps des traversée et notant les problèmes constatés.

Observations course des carrefours_Autre salon.JPG

Observations course des carrefours_Autre salon 2.JPG

Ces observations seront transmises à la Direction générale des Transports avec une série d'autres observations et propositions. Si la « Course de carrefour » permet de réfléchir à la mobilité piétonne de manière ludique, l'ATE invite ses membres à nous faire de telles observations tout au long de l'année pour améliorer l'efficience des déplacements (piétons dans ce cas) à Genève.

11:10 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/02/2016

C'est le dernier moment pour aller voter...Non au 2e tunnel au Gothard

Il reste quelques jours pour voter... NON au 2e tunnel routier au Gothard! Si vous n'avez pas renvoyé votre enveloppe (attention au délai, il faut qu'elle arrive samedi midi au plus tard au Service des votations), ne manquez pas de vous rendre au bureau de vote dimanche entre 10h et 12h muni de votre matériel de vote et d'une pièce d'identité. Tout est encore ouvert!

Pourquoi voter NON au 2e tunnel routier au Gothard (l'assainissement se fera en tous les cas)?

- Parce qu'on ne croit pas à la « promesse » qu'une fois le 2e tunnel construit, le volume de trafic n'augmentera pas. C'est alors le nombre de camions qui explosera, autant que les nuisances (bruit, pollution de l'air, accidents).

- Parce que ce sont les camions qui représentent le danger dans un tunnel et qu'avec une augmentation de juste 3% du trafic, le niveau de sécurité avec deux tunnels sera moindre que ce qu'il est actuellement avec un tunnel (source: BPA).

- Parce que la Suisse a inscrit dans la Constitution le recours préférentiel au train pour le transport des marchandises et que le plus long tunnel ferroviaire d'Europe sera inauguré cette année au Gothard. Décider maintenant d'un 2e tunnel routier, c'est saboter cet investissement!

- Parce que 3 milliards c'est trop pour une simple rénovation. Pour améliorer la sécurité (qui est déjà bonne actuellement), il y a d'autres solutions plus rapides à mettre en place et moins coûteuses.

- Parce que l'argent qui est dépensé à un endroit manquera forcément ailleurs et qu'il y a en Suisse romande d'autres priorités que la route du Gothard, avec son trafic moyen de 17'000 véhicules par jour (équivalent de la route de Jussy).

 

Le point de vue des dessinateurs Wazem et Tirabosco:

Image Wasem 3e tunnel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin Wazem argent.jpg

13:39 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/02/2016

Pourquoi les Genevois doivent voter massivement NON au 2e tunnel routier au Gothard ?

A Genève, un comité référendaire constitué de plusieurs partis et de nombreuses associations se mobilise en vue de la votation du 28 février : Initiative des Alpes, ATE, WWF, ProNatura, actif-trafiC, Greenpeace, Réseau objection de croissance ; les syndicats SEV, CGAS ; les partis Les Verts, Socialiste, solidaritéS, Vert'libéral. De nombreux citoyens, en particulier Tessinois et médecins se mobilisent également.

Pourquoi?

Lire la suite

17:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/12/2015

Changements d’horaire : nouvelles baisses de l’offre des TPG

L’ATE dénonce les nouvelles réductions de l’offre des TPG qui entreront en vigueur le 13 décembre.

Après la réduction des fréquences le soir et le week-end en avril 2015, c'est au tour de la journée « hors heure de pointe » de subir des coupes, avec des diminutions de fréquences de toutes les lignes de tramways de 9h à 16h (détail ci-dessous).

Ces nouvelles baisses de prestations, qualifiées encore une fois par l’Etat de minimes ou d’indolores, sont en réalité de réelles baisses qui péjorent encore les déplacements des usagères/ers dans leur quotidien, en particulier lorsqu’ils combinent plusieurs lignes TPG.

Lire la suite

13:21 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/10/2015

Avec plus de 1300 cartes envoyées, l'ATE fait déborder la boîte aux lettres de Luc Barthassat pour dénoncer la baisse de l’offre des TPG

Ce sont plus de 1300 cartes postales que des usagères et usagers des TPG mécontent-e-s de voir l'offre des transports publics diminuer, ont envoyé au Conseiller d'Etat Luc Barthassat en charge des transports.

Les baisses de prestations qualifiées par l’Etat de minimes ou d’indolores sont en réalité de réelles baisses qui péjorent directement les déplacements des usagères/ers dans leur quotidien qui doivent dorénavant patienter quelques minutes de plus aux arrêts, et plus encore en cas de transbordement.

Lire la suite

14:06 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook