01/04/2014

L'ATE Genève lance les bateaux à pédales à assistance électrique (BPAE) en libre-service pour enfin traverser la rade.

L'ATE Genève, en partenariat avec la CGN et les TPG, dévoile une action permettant de traverser la rade de Genève à l'aide de bateaux à pédales à assistance électrique (dit BPAE). Le 1er mai de cette année, vingt BPAE seront mis à disposition du public.

Ces pédalos en libre-service intégré à l'offre UNIRESO seront à disposition sur les quais de la CGN aux Paquis et au Jardin-Anglais permettant ainsi de réaliser enfin la traversée de la rade tant attendue par la population genevoise. En fonction du succès de cette action, l'ATE prévoit de développer le nombre de BPAE ainsi que le nombre de lignes.

L'ATE Genève se réjouit ainsi de concrétiser enfin ce serpent de mer qu'est la traversée de la rade, de proposer une action révolutionnaire de mobilité douce et de participer à la résolution des problèmes de trafic au centre-ville.

10:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Magnifique initiative de l'ATE: Bravo !

Cela dit, n'oubliez pas que les bateaux à Pédales à Assistance Electrique (BPAE), avec leurs roues à aubes saillantes, restent non seulement bruyants (normes OBruit respectées ?), potentiellement polluants (normes OPAir en jeux + avez-vous conclu un contrat Vital Vert aux SIG ?) et également susceptibles de considérablement nuire à la faune sous-lacustre en raison du mouvement saccadé des pales qui pourraient porter atteinte aux capacités auditives des perches et autres ombles-chevaliers de la Rade. Mais vous avez sans doute prévu tout ça dans votre étude d'impact.

Dernier élément: il semble que l'annonce du début des travaux du tunnel sous la Rade soit prévue pour ce soir également: vu la faible profondeur notoire du plan d'eau, n'oubliez pas de commander la version "fond plat" pour les pédalos électriques, faute de quoi ceux-ci pourraient rester accrochés sur le toit de la construction immergée, ce qui serait tout de même gênant.

Écrit par : Henri-Pierre Galletti | 01/04/2014

@ Henri-Pierre Galletti, nous avons bien entendu réalisé une étude d'impact avec un mandataire externe reconnu dans le domaine des BPAE. Cette dernière confirme que les normes OBruit sont respectées et qu'il n'y aura pas de désagrément sonore pour les automobilistes qui empruntent les quais Wilson et Gustave-Ador. Au niveau des normes OPair, les BPAE fonctionnent à l'énergie solaire grâce aux panneaux dont ils sont dotés. Quant aux perches et autres ombles-chevaliers de la Rade, nous avons auditionné leur représentants à plusieurs reprises et ils nous ont assuré qu'il n'y aurait aucune nuisance supplémentaire pour la faune sous-lacustre avec ce projet. Pour terminer, nous avons commandé la version "fond plat" pour éviter que les BPAE restent accrochés à la traversée de la rade et nous souscrirons une assurance dépannage auprès du TCS afin de pallier à toutes mauvaises surprises.
Encore un grand merci pour vos conseils et au plaisir de vous voir à l'inauguration.

Écrit par : Thomas Wenger | 02/04/2014

Il vous manque un capitaine ! La France en a un qui risque d'être sans boulot prochainement et qui est un spécialiste de pédalos !!!

Écrit par : Gedeon Teusmany | 02/04/2014

Les commentaires sont fermés.