15/09/2015

Des signatures contre la baisse de l'offre TPG

Si vous êtes usager/ère des TPG, vous avez probablement constaté une baisse de l’offre des transports publics depuis le début de l’année.

Vous ne vous êtes pas trompés : les réductions de fréquence et autres raccourcissements et fusions de lignes sont régulièrement introduits, et ce dans la plus grande discrétion, avec un déficit d’information aux passagers et à la population.

Ces réductions péjorent vos déplacements avec quelques minutes à attendre de plus à un arrêt ou un changement de ligne supplémentaire. Après plus de dix ans de développement du réseau des TPG, cette baisse de l’offre est extrêmement préoccupante. En réduisant l’attractivité des transports publics, on risque en effet d’encombrer nos routes et d’accroître les problèmes de pollution de notre région.

Pour que les transports publics restent une véritable alternative aux moyens de transport individuels motorisés, l’ATE demande le rétablissement et le développement de l’offre. Pour répondre à ces demandes, l’Etat doit donner aux TPG des moyens financiers suffisants.

Vous aussi, revendiquez une mobilité d’avenir ! Ecrivez en votre nom à Monsieur le Conseiller d'Etat Luc Barthassat. Vous trouverez ci-joint une carte postale pré-affranchie qu’il vous suffit de signer et de glisser dans une boîte aux lettres jaune.

Nous vous remercions de votre mobilisation en faveur des transports publics. Plus nous serons à renvoyer rapidement cette carte, plus elle aura d’impact !

Des cartes supplémentaires peuvent être obtenues auprès de notre secrétariat, à l'arcade rue de Montbrillant 18 le mardi de 9h à 12h ou le jeudi de 13h à 16h, par téléphone ou par email. La carte peut aussi être signée en ligne (lien).

Visuel carte postale TPG.JPG

14:59 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

30/06/2015

1,6 milliards pour l'extension souterraine de la gare de Cornavin : pour l'ATE, il n’y a pas d’autre solution viable !

L'annonce faite, ce week-end, par les partenaires du projet d’extension de la gare de Cornavin du coût de 1,6 milliards pour la variante souterraine est rassurante. Le projet doit pouvoir aller de l'avant !

Pour l'ATE, la variante souterraine est la seule viable pour l'extension de la gare de Cornavin. La version en surface, proposée initialement par les CFF, aurait impliqué des destructions absurdes de centaines de logements dans le quartier de Grottes en plein centre-ville. De plus, le coût de 800 millions de francs était largement sous-estimé par les CFF car il ne tenait pas compte de tous les aménagements à financer par le Canton et la Ville de Genève autour de la gare.

Le projet d'extension souterraine fait pratiquement l'unanimité à Genève. En effet, comme le rappelle Thomas Wenger, Président de l’ATE-Genève, « l’extension en souterrain de Cornavin a été soutenue massivement à travers une initiative cantonale du Collectif 500, signée par plus de 16'000 personnes en trois mois, qui a été ensuite acceptée à l’unanimité par la Commission des transports du Grand Conseil. Fait assez rare pour être souligné ! De plus, 76,6% des Genevois-e-s avaient plébiscité le 8 mai 2014 le FAIF (financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire) qui permet le financement du projet par la Confédération à hauteur de 790 millions. »

Il y a quelques mois, des rumeurs circulaient sur un coût possible de 2 milliards de francs voire 2,5, qui faisaient craindre que le bel engouement pour le projet souterrain prenne du plomb dans l'aile. L'annonce ce week-end d'un montant proche de la première estimation est donc tout à fait rassurante avec une répartition du financement qui pourrait être la suivante : la Confédération pourrait verser 980 millions au lieu des 790 prévus, le Canton 450 au lieu de 400 et la Ville de Genève 100 millions.

Reste à faire en sorte que le calendrier soit tenu, pour que le développement du réseau ferroviaire puisse se faire comme prévu, et que le financement de la Confédération, limité dans le temps, soit assuré.

A quatre ans de la mise en service du RER Léman Express, l'ATE invite tous les acteurs à faire en sorte que le projet et son financement soit ficelés afin de disposer d’une gare à même de répondre aux défis de ces prochaines décennies. Le développement du réseau ferroviaire en dépend.

11:09 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

18/06/2015

Résultats du concours ATE "choisissez le nom de votre réseau ferroviaire transfrontalier"

Suite au lancement du concours officiel "Adoptez un train et donnez-lui un nom", qui propose quatre appellations peu convaincantes, l'ATE a lancé le 4 juin, un concours parallèle, invitant à laisser libre cours à son imagination.

 

En quelques jours, l'ATE a reçu 60 réponses, parmi lesquelles 3 ont été les favorites de notre jury :

  1. Léman Express régional (LER)

  2. Train du Grand Genève (TGG)

  3. TransLem

Les auteurs de ces 3 réponses gagnent un podomètre et une carte journalière CFF.

 

Les propositions ont été variées. Nous vous en présentons ci-dessous la liste complète :

Ouestlémania express

Lémania express

Salève express

L’express du Bout-du-Lac

Transagglo express

Passefrontières express

L’express du Léman

La flèche lémanique

Transléman express

Transfrontalis

RELS Réseau Express Lac Salève

L’étoile du Léman

Le Transrégional express

LGA express

Léman rive droite

Frontalis

Le pti tchou-tchou

CEVA

Transrun

Le Genevois

Frontières

Le nœud

LER Léman express régional

Translémanique

LRE Léman régional express

Léman Mt-Blanc express

LauGéAnn

VGAS (Vaud-Genève-Ain-Savoie)

RER Léman Mont-Blanc

Lemanrail

Mont-Blanc Express

RER Grand Genève

RER Léman

Rhône Mont-Blanc Express

GSE Genève Savoie Express

GENASSE

Easyway

Easyrail

TGG (Train du Grand Genève)

RER FraValGene

TransLem

Le Léman

LémanRail

TransMob (TM)

Rail-Trade Union

Tri-unik

TRI-regionale

3.0 région

Genève-Annemasse-Genève (GAG)

GeL'X-press

Surf

CAELVINUS

Météore

Le Franc GE

Transport rapide Annemasse-Cornavin-Léman (TRACLET)

REG

Chardonneret

Mandarin (Mandarin Express)

Lago

T-rex (Trans régio Express)

 

Cette liste est communiquée aujourd'hui au Département de l'environnement, des transports et de l'agriculture (DETA).

 

L'ATE remercie tous les participants pour leur enthousiasme!

16:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/06/2015

Réduction de l’offre des TPG: Des antidouleurs à dose homéopathique ? NON : des soins immédiats !

Notre réseau de transports publics souffre.

 

Suite à l’injection de substances soi-disant indolores,

l’Etat et les TPG affaiblissent notre réseau en bonne santé.

 

Diagnostic

- Réduction de l’offre de tram le week-end et durant les vacances

- Réduction de l’offre de bus le soir, aux heures de pointe

- Réduction de l’offre de bus le week-end et durant les vacances

 

Complications attendues pour le patient d’ici décembre 2015

- Fusion des lignes 4 et D

- Fin de la ligne 42 aux Palettes

- Fin de la ligne 11 au rondeau de Carouge

- Fin des lignes V et Z aux Nations

Et d’autres symptômes pas encore détectés...

 

Remède

Pour ne pas interrompre sa croissance et éviter son agonie,

il est vital de lui administrer des soins immédiats :

- arrêt des mesures d’économie

- rétablissement et développement de l’offre

- augmentation de l’enveloppe budgétaire

 

Ce traitement est indispensable pour que le patient poursuive sainement son développement et arriver à maturité en 2019 avec son nouveau réseau de train.

 

Mobilisons-nous pour une mobilité durable :

NON aux réductions de l’offre de nos transports publics

 

Ce matin, l'ATE était à Bel-Air pour attirer l'attention des passants sur ces baisses discrètes mais pas anodines pour autant.

Action baisse prestations TPG juin2015.JPG  Action baisse prestations TPG juin2015_4.JPG

 

 

10:04 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/06/2015

Réponse à la consultation des horaires CFF 2016

Observations de forme :

1) Nous saluons le fait que les TER aient été rajoutés sur le tableau 151, sous le label RE, ce qui est fort appréciable. Nous profitons de cette occasion pour suggérer d'étendre le périmètre de l'AG sur la gare française terminus des trains R suisses.

2) L'ATE déplore que la DGT n'ait pas saisi l'opportunité de rendre cette consultation visible auprès de la population afin de faciliter la participation populaire.

3) LATE déplore que la présentation des nouveaux horaires ne signale pas les modifications effectuées, ce qui complique la consultation.

Lire la suite

10:46 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/06/2015

Concours ATE: choisissez le nom de votre réseau ferroviaire transfrontalier. Laissez libre cours à votre imagination!

Suite au lancement du concours officiel "Adoptez un train et donnez-lui un nom", qui propose quatre appellations peu convaincantes, l'ATE vous invite à laisser libre cours à votre imagination en proposant un ou plusieurs noms au réseau ferroviaire transfrontalier.

Lire la suite

18:07 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/05/2015

Lutte contre les pics de pollution : l’ATE salue le pas du Conseil d’Etat mais demande de poursuivre les efforts

Unireso offrira le tarif réduit en cas de pics de pollution. L'ATE salue le fait que l'Etat prenne des mesures pour lutter contre la pollution de l'air liée à la mobilité (à Genève, 70% de la pollution aux particules fines est émise par les transports).

Après l'abaissement de la vitesse à 80km/h sur l'autoroute dès juin 2014, cette nouvelle mesure peut contribuer à limiter la durée des pics et réduire leurs conséquences dont l'ATE rappelle l'ampleur : près de 3'000 décès par an, plus de 20'000 cas de bronchites, 20'000 jours d'hospitalisation : le coup humain est donc bien réel tout comme son coût environnemental et financier. 
Il est donc de notre responsabilité à toutes et tous de réduire ces émissions.

Lire la suite

15:40 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

28/04/2015

Une pétition pour améliorer l'attractivité du futur RER CEVA

Grâce au travail de son groupe de travail Transports publics, l'ATE Genève lance une pétition pour demande l'ouverture du tunnel ferroviaire de Châtelaine au trafic voyageurs. Le but de cette démarche est de renforcer l’attractivité du futur RER franco-valdo-genevois. Pour cela, le futur RER doit être en mesure d’offrir une desserte optimale du territoire genevois afin qu’il soit fréquenté par un nombre maximal de personnes. L'ATE est ses partenaires (Alprail, ARDSL, AEDTF) considèrent que l’ouverture du tunnel de Châtelaine au trafic de voyageurs est la mesure la plus appropriée pour atteindre cet objectif.

Lire la suite

14:28 Publié dans Mobilité, transports publics | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

01/04/2015

Assemblée générale de l'ATE Genève: un comité diversifié et un débat sur le 2e tube au Gothard

Les 5600 membres de la section genevoise de l'ATE étaient conviés hier soir à l'Assemblée générale ordinaire de l'association. Après une adoption unanime de tous les documents présentés, les membres présents ont réélu leur président, Thomas Wenger, ainsi que le comité qui perd un membre, son vice-président, Damien Bonfanti, et en accueille deux nouvelles : Lisa Mazzone et Sue Putallaz. Le nouveau comité se compose donc ainsi: Jean Berthet, Didier Bonny, Grégoire Carasso, Corinne Chao-Blanco, Denis Chiaradonna, Derek Christie, Emilie Flamand-Lew, Lisa Mazzone, Sue Putallaz, Armand Rezzonico, Emilie Roux, Carlo Russi, Hector Salvador, Sylvain Thévoz, Pascal Vuichard, Thomas Wenger.

L'assemblée s'est poursuivie avec un débat contradictoire sur le thème « Faut-il un 2e tube au tunnel du Gothard ? », en présence de la Conseillère nationale Anne Mahrer et du Président d'Autosuisse, François Launaz. Après la récolte des signature pour le référendum contre le 2 tube cet hiver, nous voterons sur le sujet en février prochain. Ce débat a donc permis d'informer et de maintenir le sujet sur le devant de la scène pendant cette période de transition.

 

16:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/11/2014

Plébiscite pour les transports publics et la mobilité douce

L’ATE se réjouit qu'une large majorité des répondant-e-s au questionnaire des états généraux des transports plébiscite des mesures favorisant la mobilité douce et les transports publics au centre. Les résultats confirment le récent refus massif de la traversée de la rade, c'est la fin du "tout voiture" au centre.

Lire la suite

20:18 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

18/09/2014

L'ATE, une alternative saine pour assurer votre mobilité

La campagne pour la traversée de la rade bat son plein: 3 journaux distribués en tout-ménages dans les boites aux lettres du canton, affiches F12 dans la rue et rétro-éclairées dans la gare, sur les véhicules TPG, sur les écrans des véhicules TPG, affiches format mondial en rue, annonces dans les journaux, pub sur les taxis, etc.

Quand on connait le prix d'une campagne, on est en droit de s'interroger sur les moyens mis en oeuvre par le TCS dans la campagne pour la traversée de la rade...entre autres par le biais des cotisations de leurs membres. Combien sont en faveur de la traversée? Certainement pas tous...

Si c'est votre cas et que vous n'appréciez pas l'usage qui est fait de votre argent, sachez qu'il existe une alternative: changez et assurez-vous pour votre véhicule, le dépannage ou le voyage (motorisé ou non) auprès de l’ATE, pour une vraie mobilité d’avenir !

Informations: www.ate.ch/assurances ; téléphone: 031 328 58 22.

photo page 20 minutes pub ATEvsTCS.jpg

15:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/09/2014

De l’amateurisme et de l’irresponsabilité de l’initiative sur la traversée de la Rade

Le 28 septembre les Genevois sont appelés à voter sur l’initiative pour la traversée de la Rade. Il s’agit d’un objet de votation fondamental pour l’avenir de la mobilité – mais aussi pour les finances, l’environnement, la santé publique et le patrimoine de Genève. A la tête du comité pour le NON, l’Association Transport et Environnement (ATE) recommande de voter massivement contre cette initiative. Cela, notamment, en raison des problèmes que le projet va poser pour la mobilité et les finances cantonales.

En termes de mobilité, il est avéré que toute construction de route supplémentaire entraîne une augmentation de la circulation automobile. Ce simple principe est contraire aux fondements de l’ATE qui se bat pour une mobilité respectueuse de l’environnement, soit le développement des transports publics et de la mobilité douce.

De plus, en examinant les arguments techniques avancés par les initiants et le TCS en particulier, on est frappé par leur amateurisme en matière de mobilité. Le projet ne résoudra pas les problèmes d’engorgement automobile en Ville de Genève car la circulation se reportera sur les axes menant aux entrées de la traversée. Il s’ensuivra une augmentation de la charge sur la rue de Lausanne et le quai Gustave-Ador conduisant à une paralysie de ceux-ci.  

En termes de finances, le projet de traversée de la Rade est totalement irresponsable. Dénué d’intérêt national, il ne recevra aucun fonds de la part de la Confédération. Aux Genevois donc de verser le 1,5 milliard nécessaire sa construction. La légèreté des initiants sur cet aspect du problème est choquante car leurs scénarii de financement en partenariat public-privé ne sont ni solides, ni crédibles.

A cela s’ajoute le fait que, en cas d’acceptation de l’initiative, la part des recettes fiscales allouées à la mobilité sera absorbée par la traversée de la Rade aux dépens d’autres priorités d’investissements chers à l’ATE tels que l’extension souterraine de Cornavin, la construction de nouvelles lignes de tram et de pistes cyclables et la mise en service d’un RER genevois empruntant le tunnel de Châtelaine.

 

Le projet de traversée de la Rade n’apporte – objectivement – aucune solution, mais créée des problèmes. Il ne résorbera pas les bouchons, il les aggravera. Il n’enrichira pas Genève, il l’appauvrira. L’amateurisme et l’irresponsabilité des initiants doivent être exposés car c’est tout le Grand Genève  qui pâtira durablement et concrètement de cette initiative. L’ATE appelle les citoyens genevois à faire acte de responsabilité et de clairvoyance en votant NON à cette initiative.  

 

Hector Salvador et Christian Hauri
Co-responsables du groupe Transports Publics de l'ATE-Genève 

20/05/2014

Votation du 18 mai : l'ATE demande à l'Etat de garantir les prestations des transports publics.

Suite à la votation de dimanche et l'acceptation par le peuple de l'initiative préconisant la baisse du prix des billets des Transports publics genevois, l'Association transports et environnement (ATE) demande au Grand Conseil de prendre ses responsabilités et de compenser les pertes générées par la baisse des prix des billets et abonnements, afin de garantir des prestations de qualité des TPG.

Lire la suite

14:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/04/2014

Un poisson et des mouettes

La plupart d'entre vous l'a deviné: le projet de l'ATE de traversée de la rade par bateaux à pédales à assistance électrique (BPAE) était un poisson d'avril.

Toutefois, comme vous le savez certainement, il existe déjà actuellement un moyen de traverser entre les points cités: Pâquis et Jardin anglais: ce sont les Mouettes genevoises.
Incluses dans la communauté Unireso (donc les mêmes billets que ceux des TPG), ces bateaux (avec panneaux solaires sur le toit) de quelques dizaines de places, desservent plusieurs lignes entre rive gauche et droite, avec une fréquence de 10 minutes.

Et ça tombe bien, parce que le service a repris justement le 31 mars.
Et ça, ce n'est pas un poisson!

Plus d'informations: www.mouettesgenevoises.ch.

16:03 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

01/04/2014

L'ATE Genève lance les bateaux à pédales à assistance électrique (BPAE) en libre-service pour enfin traverser la rade.

L'ATE Genève, en partenariat avec la CGN et les TPG, dévoile une action permettant de traverser la rade de Genève à l'aide de bateaux à pédales à assistance électrique (dit BPAE). Le 1er mai de cette année, vingt BPAE seront mis à disposition du public.

Ces pédalos en libre-service intégré à l'offre UNIRESO seront à disposition sur les quais de la CGN aux Paquis et au Jardin-Anglais permettant ainsi de réaliser enfin la traversée de la rade tant attendue par la population genevoise. En fonction du succès de cette action, l'ATE prévoit de développer le nombre de BPAE ainsi que le nombre de lignes.

L'ATE Genève se réjouit ainsi de concrétiser enfin ce serpent de mer qu'est la traversée de la rade, de proposer une action révolutionnaire de mobilité douce et de participer à la résolution des problèmes de trafic au centre-ville.

10:44 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

17/09/2013

Elections cantonales : les candidat-e-s sur le gril

En juillet dernier l'ATE a fait parvenir à l'ensemble des partis un questionnaire de 17 questions sur les grands enjeux de mobilité et d'aménagement du territoire, en vue des élections cantonales du 6 octobre prochain. 135 candidats de tous bords y ont répondu.

Lire la suite

16:13 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

05/07/2013

L'ATE se réjouit de l'annonce d'une extension souterraine de la gare de Cornavin

L'ATE-Genève se réjouit du résultat de l'expertise indépendante chargée d'évaluer les options d'extension de la gare de Cornavin. Le choix de la version souterraine est une grande satisfaction, car elle avait la préférence de l'ATE, comme cela a été communiqué au printemps 2012. La version souterraine représente une alternative efficace, durable et ambitieuse. De plus, elle a été soutenue depuis des mois par un large front de partis politiques et d'associations et permettra une mise en œuvre rapide, avec un risque minimum de recours et d'oppositions.

Lire la suite

12:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/07/2013

Satisfaite du contre-projet pour financer le rail, l’ATE retire l’initiative « Pour les transports publics»

Le Comité de l’initiative «Pour les transports publics» retire son initiative au profit du contre-projet direct «Financement et aménagement de l’infrastructure ferroviaire» (FAIF). Les initiants entendent ainsi contribuer à garantir durablement le financement futur des transports publics. Ils reconnaissent en outre que le FAIF contient une proposition équivalente à celle de l’initiative en termes de financement.

L’initiative populaire «Pour les transports publics» a été le moteur de la création du nouveau Fonds d’infrastructures ferroviaire doté de 6,4 milliards. Le contre-projet direct du Conseil fédéral adopté par le Parlement satisfait le Comité d’initiative. Ce dernier a donc décidé de la retirer. En effet, l’objectif principal de l’initiative était d’assurer le financement et l’aménagement des transports publics. Le projet FAIF va dans ce sens. Par ailleurs, il remplit aussi des exigences écologiques. Ainsi, la déduction fiscale accordée aux pendulaires sera limitée à 3000 francs dans la déclaration fiscale et l'argent de la RPLP sera affecté aux infrastructures ferroviaires.

Le projet FAIF est largement soutenu et bénéficie de l’approbation de presque tout l'échiquier politique. En retirant l’initiative, l’ATE et ses organisations partenaires veulent assurer le financement des transports publics pour l’avenir.

12:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/06/2013

Signe fort du Conseil national pour les transports publics

L'ATE est très satisfaite du vote, hier, du Conseil national en faveur du "FAIF" (Financement et aménagement de l'infrastructure ferroviaire), contre-projet du Conseil fédéral à l'initiative de l'ATE "pour les transports publics". Ce vote confirme enfin l'enveloppe de 6,4 milliards pour des projets à l'horizon 2025, montant qui inclut les 790 millions de l'extension de la gare de Cornavin. Une excellente nouvelle pour la mobilité lémanique!

Le financement de l'extension étant maintenant assuré, la question du choix du projet (en surface ou en souterrain) prend toute son importance. L'ATE est en faveur de la version souterraine, meilleure point de vue exploitation et technique. Elle est également plus durable, car elle permettrait de futures extensions, alors qu'une version en surface reste soumise à l'énorme contrainte de la proximité immédiate d'immeubles et d'infrastructures urbaines.

Lors de son Assemblée générale extraordinaire du 29 mai, l'ATE-Genève a décidé à l'unanimité de soutenir l'initiative du collectif 500, en faveur de la version souterraine.

L'ATE attend maintenant avec impatience les résultats de l'expertise neutre mandatée par la ville de Genève, le canton, les CFF et OFT qui a pour mandat d'évaluer les deux versions de manière détaillée. Les résultats devraient être connus à début juillet.

12:05 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

29/05/2013

Un recours rejeté mais utile qui obligera le Canton à une application plus souple de la loi

 

Le TF rejette le recours de l'ATE contre la nouvelle loi modifiant la loi d’application de la législation fédérale sur la circulation routière LaLCR L10816. C'est une défaite attendue mais positive quant aux conséquences sur l'application de cette nouvelle loi.

Sur la base de l’arrêt du Tribunal Fédéral, l’ATE veillera à ce que le principe de compensation des places de stationnement ne se fasse pas de façon rigide et automatique. L’application stricte de ce principe équivaut à lier les mains du Canton qui ne pourra pas mettre en œuvre son plan de mesure de lutte contre la pollution de l’air et du bruit de manière satisfaisante. Les normes de pollution sont systématiquement dépassées à Genève. C’est une question de santé publique.

Lire la suite

13:04 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook