15/08/2017

Scooters sur les voies de bus – exemple emblématique d’une politique du passé

Après une première annonce fracassante en avril 2016 pour l’ouverture de 6 tronçons de voies de bus à la circulation des deux-roues motorisés, le DETA remet ça cet été avec un unique tronçon.

Lire la suite

16:44 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Traversée du lac – des millions jetés par dessus bord...et ce n’est qu’un début

Le 27 juillet dernier, le Conseil d’Etat genevois a adopté une première tranche d’un crédit global de 24,6 millions d’études d’avant-projet de la traversée du lac.

Opposées à ce projet titanesque et dont l’utilité n’a pas encore pu être démontrée, l’ATE, actif-trafiC et ProVélo ont dénoncé lors d’une conférence de presse le 8 août dernier, une pratique antidémocratique du Conseil d’État.

 

 

Lire la suite

09:59 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/01/2017

Le comité genevois NON au FORTA dénonce une propagande qui manipule le débat démocratique

Hier, la Tribune de Genève, ainsi que le 24 Heures ont fait paraître un supplément de 8 pages au sujet de FORTA, objet soumis au verdict populaire le 12 février. Avec la mention « Supplément réalisé en collaboration avec les cantons de Genève et de Vaud » mais aucune indication de son caractère publicitaire, ce supplément est un outil de propagande sur un sujet de votation populaire et pose des questions préoccupantes sur la transparence du débat démocratique et l'indépendance des médias.

 

Lire la suite

15:57 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

25/02/2016

C'est le dernier moment pour aller voter...Non au 2e tunnel au Gothard

Il reste quelques jours pour voter... NON au 2e tunnel routier au Gothard! Si vous n'avez pas renvoyé votre enveloppe (attention au délai, il faut qu'elle arrive samedi midi au plus tard au Service des votations), ne manquez pas de vous rendre au bureau de vote dimanche entre 10h et 12h muni de votre matériel de vote et d'une pièce d'identité. Tout est encore ouvert!

Pourquoi voter NON au 2e tunnel routier au Gothard (l'assainissement se fera en tous les cas)?

- Parce qu'on ne croit pas à la « promesse » qu'une fois le 2e tunnel construit, le volume de trafic n'augmentera pas. C'est alors le nombre de camions qui explosera, autant que les nuisances (bruit, pollution de l'air, accidents).

- Parce que ce sont les camions qui représentent le danger dans un tunnel et qu'avec une augmentation de juste 3% du trafic, le niveau de sécurité avec deux tunnels sera moindre que ce qu'il est actuellement avec un tunnel (source: BPA).

- Parce que la Suisse a inscrit dans la Constitution le recours préférentiel au train pour le transport des marchandises et que le plus long tunnel ferroviaire d'Europe sera inauguré cette année au Gothard. Décider maintenant d'un 2e tunnel routier, c'est saboter cet investissement!

- Parce que 3 milliards c'est trop pour une simple rénovation. Pour améliorer la sécurité (qui est déjà bonne actuellement), il y a d'autres solutions plus rapides à mettre en place et moins coûteuses.

- Parce que l'argent qui est dépensé à un endroit manquera forcément ailleurs et qu'il y a en Suisse romande d'autres priorités que la route du Gothard, avec son trafic moyen de 17'000 véhicules par jour (équivalent de la route de Jussy).

 

Le point de vue des dessinateurs Wazem et Tirabosco:

Image Wasem 3e tunnel.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dessin Wazem argent.jpg

13:39 Publié dans Mobilité, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/09/2014

De l’amateurisme et de l’irresponsabilité de l’initiative sur la traversée de la Rade

Le 28 septembre les Genevois sont appelés à voter sur l’initiative pour la traversée de la Rade. Il s’agit d’un objet de votation fondamental pour l’avenir de la mobilité – mais aussi pour les finances, l’environnement, la santé publique et le patrimoine de Genève. A la tête du comité pour le NON, l’Association Transport et Environnement (ATE) recommande de voter massivement contre cette initiative. Cela, notamment, en raison des problèmes que le projet va poser pour la mobilité et les finances cantonales.

En termes de mobilité, il est avéré que toute construction de route supplémentaire entraîne une augmentation de la circulation automobile. Ce simple principe est contraire aux fondements de l’ATE qui se bat pour une mobilité respectueuse de l’environnement, soit le développement des transports publics et de la mobilité douce.

De plus, en examinant les arguments techniques avancés par les initiants et le TCS en particulier, on est frappé par leur amateurisme en matière de mobilité. Le projet ne résoudra pas les problèmes d’engorgement automobile en Ville de Genève car la circulation se reportera sur les axes menant aux entrées de la traversée. Il s’ensuivra une augmentation de la charge sur la rue de Lausanne et le quai Gustave-Ador conduisant à une paralysie de ceux-ci.  

En termes de finances, le projet de traversée de la Rade est totalement irresponsable. Dénué d’intérêt national, il ne recevra aucun fonds de la part de la Confédération. Aux Genevois donc de verser le 1,5 milliard nécessaire sa construction. La légèreté des initiants sur cet aspect du problème est choquante car leurs scénarii de financement en partenariat public-privé ne sont ni solides, ni crédibles.

A cela s’ajoute le fait que, en cas d’acceptation de l’initiative, la part des recettes fiscales allouées à la mobilité sera absorbée par la traversée de la Rade aux dépens d’autres priorités d’investissements chers à l’ATE tels que l’extension souterraine de Cornavin, la construction de nouvelles lignes de tram et de pistes cyclables et la mise en service d’un RER genevois empruntant le tunnel de Châtelaine.

 

Le projet de traversée de la Rade n’apporte – objectivement – aucune solution, mais créée des problèmes. Il ne résorbera pas les bouchons, il les aggravera. Il n’enrichira pas Genève, il l’appauvrira. L’amateurisme et l’irresponsabilité des initiants doivent être exposés car c’est tout le Grand Genève  qui pâtira durablement et concrètement de cette initiative. L’ATE appelle les citoyens genevois à faire acte de responsabilité et de clairvoyance en votant NON à cette initiative.  

 

Hector Salvador et Christian Hauri
Co-responsables du groupe Transports Publics de l'ATE-Genève 

26/11/2012

Priorité aux transports publics, une évidence dans les autres villes suisses

La lecture du face-à-face du 20 novembre dernier dans la Tribune de Genève au sujet de la priorité aux transports publics nous a amené à réagir sur plusieurs points.

Lire la suite

17:35 Publié dans Mobilité, politique, transports publics | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tpg, transports, priorité, ate, constitution, vert | |  Facebook

25/09/2012

Le TCS Genève, un partenaire fiable pour la mobilité seulement quand ça l’arrange.

Dans un éditorial du journal du TCS Genève de septembre, son président accuse l’ATE de ne pas être un partenaire fiable dans le processus de concertation sur la mobilité à Genève.

Mais franchement, de qui se moque-t-on ?

Lire la suite

02/11/2011

Pour une mobilité d’avenir, l’ATE demande à l’Assemblée constituante de maintenir dans le projet final de constitution la priorité aux transports publics et à la mobilité douce

Dans le cadre de la première lecture de l’Avant-projet de Constitution, l’Assemblée Constituante genevoise passera prochainement au vote sur les questions de mobilité. L’ATE demande que la priorité aux transports publics et à la mobilité douce soit maintenue dans le projet final de constitution.

Lire la suite

11:26 Publié dans mobilité douce, politique, transports publics | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

19/10/2011

Une autoroute sur le lac, 4 milliards pour plus de pollution et de bouchons !

En avril dernier, le Conseiller d'Etat Mark Müller présentait un nouveau projet de traversée autoroutière du lac dont le coût est estimé à 3,1 milliards pour un pont et 3,7 pour un tunnel. Autant dire plus de 4 milliards vu les différences de coût bien connues entre un projet et sa réalisation. Cette somme représente le triple de ce qui était proposé à la population en 1996 et avait été largement refusé (71% de non pour le tunnel, 69% de non pour le pont).

Lire la suite

28/09/2011

Elections fédérales

J'ai le plaisir d'écrire ici le premier billet du nouveau blog de l'ATE-Genève (Association Transports et Environnement). Notre association, active depuis plus de 25 ans pour une mobilité durable, souhaite par ce moyen, ouvrir un espace de débat sur les questions de mobilité et d'environnement. Ce blog est donc aussi le vôtre : n'hésitez pas à réagir, commenter ou poser les questions qui vous taraudent.

Période de campagne électorale oblige, nous avons décidé d'inaugurer notre blog en vous présentant les résultats de notre questionnaire aux candidat-e-s aux élections fédérales. Envoyé à toutes les candidates et tous les candidats, notre questionnaire doit permettre de vous donner une idée claire sur les positions qu'elles et ils défendront à Berne en cas d'élection en matière de mobilité et d'environnement.

La répartition des taxes sur les carburants entre la route et les transports publics (TP), l'augmentation des tarifs des TP pour financer l'extension des infrastructures, la traversée autoroutière du lac, la construction d'une 3ème voie CFF continue entre Genève et Lausanne, ou encore la place de la mobilité douce et des transports dans la future Constitution genevoise ; telles sont les questions que nous avons posées à l'ensemble des candidat-e-s.

Vous trouverez ci-dessous toutes les réponses reçues, mais aussi une vision synthétique illustrée par un score établi par rapport aux positions de l'ATE-Genève. Ce score peut aller de -12 (positions exactement inverses à l'ATE) à 24 (positions similaires à l'ATE).

Nous vous souhaitons une bonne lecture.

 

Thomas Wenger,

Président de l'ATE Genève

 

> Les questions

> Tableau général des résultats

> Classement

 

 

 

10:36 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : élections fédérales, mobilité, environnement, politique | |  Facebook